Prêt à taux ZERO

Prêt à taux ZERO : "J'y ai droit ? et pour quoi faire ?"

Prêt à taux ZERO

Destiné aux personnes qui souhaitent acheter leur résidence principale, le prêt à taux zéro (PTZ) est une avance remboursable sans intérêt. Il peut désormais financer certains logements anciens et n’est plus soumis à une condition de performance énergétique. Comment en bénéficier ?

 

Pour financer quelle opération ?


Vous pouvez utiliser le PTZ pour financer :

• la construction d'un logement,

• l'acquisition d'un logement neuf en vue de sa première occupation,

• l’aménagement de locaux non destinés à l’habitation en logement.

• l'acquisition et les travaux d'amélioration dans des logements anciens sous plusieurs conditions (logement situé dans une des 5 920 communes listées par l'arrêté du 30 décembre 2014, travaux représentant au moins 25% du coût total de l'opération…).

Attention : Le prêt ne peut concerner que la résidence principale, qui doit être occupée au moins huit mois par an, condition qui peut être assouplie en cas de force majeure comme la mutation professionnelle, le divorce, la dissolution d’un PACS, ou chômage de plus d’un an).

Pour qui ?


- Vous devez être primo-accédant ou ne pas avoir été propriétaires de votre résidence principale au cours des deux années précédant la demande. Il existe des exceptions pour les personnes invalides ou handicapées.

- Le montant total de vos ressources doit être inférieur au plafond fixé par décret. Ce plafond varie selon la zone géographique et le nombre de personnes composant le foyer de 22 000 € (zone C pour une seule personne) à 115 200 € (zone A pour plus de sept personnes).

A noter : Le plafond doit être inférieur à 10 % du coût global de l'opération.

- Le demandeur doit s'engager à occuper le logement dans l'année qui suit la déclaration d'achèvement des travaux ou l'acquisition. Ce délai est porté à six ans pour les personnes qui souhaitent occuper le logement aprèsleur départ en retraite.


Pour quel montant ?

Le montant maximum du prêt varie de 18 000 € à 89 700 € selon le nombre de personnes devant occuper le logement, la zone géographique où il est situé (A, Abis, B1, B2, C) et les caractéristiques du logement. Il ne peut servir qu’à financer qu’une partie de l’opération et doit donc être complété par d’autres prêts. Il est remboursable entre 12 et 25 ans.

Bon à savoir : L’ANIL propose un outil en ligne pour calculer le PTZ auquel vous avez droit : www.anil.org